[livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Ciné, télé, zik et bla bla persos (trolls, floodeurs et baskets interdits)
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Silenttimo
Dieu bavard du muet
Messages : 9289
Inscription : mar. févr. 13, 2007 3:39 pm
Localisation : Hauts-de-Seine sud (92)

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Silenttimo »

EDIT: malédiction du changement de page : j'évoque la série "Scholomance" de Naomi Novik critiquée (positivement) par @sherinford et @Highlandjul.

Je sais que le tome 1 sort bientôt en poche.

Beaucoup aimé "la fileuse d'argent", et les différents retours faits sur cette trilogie ont fait davantage qu'éveiller un intérêt distrait... 8)
"Mieux est de ris que de larmes écrire, pour ce que rire est le propre de l'homme" (Rabelais)

Fan de ciné muet et US :
- Lubitsch : "Je fais appel à l'intelligence du spectateur !"
- Avatar : "l'homme qui rit" de P. Leni (1928)
Avatar de l’utilisateur
Inigin
Dieu des hakamas perdus
Messages : 12477
Inscription : dim. août 02, 2009 7:27 am
Localisation : à droite de Saint-Ex

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Inigin »

Je viens de finir le tome 2, il est whaou! :wub:
(Et comme souvent en fantasy, chacun lit ce qu’il veut y lire, mais c’est un bouquin qui suggère autre chose que son premier degré. La fresque des males est un indice, de même que les graphes et stats)
Barde biclassé secrétaire de la Voix de Rokugan

ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 7862
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Un psaume pour les recyclés sauvages

Message par sherinford »

Dernière lecture:

Image

"Un psaume pour les recyclés sauvages" de Becky Chambers.

Ce petit opus (130 pages) est une fable de science-fiction, une sorte de conte philosophique, qui met en scène un "moine de thé", qui va de village en village pour apporter un peu de réconfort aux habitants: ceux-ci viennent lui raconter leurs petits soucis, et en retour il leur offre une boisson chaude.

Un beau jour, il décide de quitter son parcours et de s'enfoncer dans la forêt, pour y chercher de la solitude. Son projet va cependant tourner court lorsqu'il va croiser la route d'un robot, qui va l'interroger sur ce dont les humains ont besoin. Ainsi va commencer un dialogue savoureux entre ces deux protagonistes, avec énormément de thématiques abordées en finalement assez peu de pages.

On se laisse porter assez facilement par ce récit, qui dégouline de bienveillance et d'optimisme, marque de fabrique de cette autrice. Seule ombre au tableau: l'usage très intensif du pronom "iel", qui peut perturber la lecture de ceux qui n'y sont pas habitués (c'est malheureusement mon cas).


Lectures de 2023:

Spoiler:
1. "La méthode Ikigai: découvrez votre mission de vie" de Hertor Garcia et Francesc Miralles (8/10).
2. "Ombres et Flammes" de Kevin J. Anderson (8/10).
3. "Un essaim d'acier" de Kevin J. Anderson (6/10).
4. "Education meurtrière" de Naomi Novik (8/10).
5. "Mondes en cendres" de Kevin J. Anderson (6/10).
6. "L'Ange du Chaos" de Michel Robert (8/10).
7. "Les fils des ténèbres" de Dan Simmons (5/10).
8. "Derniers jours d'un monde oublié" de Chris Vuklisevic (6/10).
9. "Le parfum" de Patrick Süskind (10/10).
10. "Promotion funeste" de Naomi Novik (8/10).
11. "Kentucky Straight" de Chris Offutt (6/10).
12. "Iron Widow" de Xiran Jay Zhao (7/10).
13. "Un psaume pour les recyclés sauvages" de Becky Chambers (8/10).
ImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 16948
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Erwan G »

Image

Je parle rarement des livres que je suis en train de lire, préférant les finir avant de les commenter, mais celui-ci sera une exception. Voici donc un livre sur un sujet qui, certainement parce que je suis rôliste, m'intéresse et m'intrigue depuis des années. J'ai eu l'occasion de picorer dans d'autres livres sur le même sujet (notamment la Voie du Tarot de Jodorowski) mais j'avais envie d'une approche plus historique, plus proche de la vérité sur le sujet : comme tous les objets mythiques, de nombreuses histoires courent sur ce sujet. Le Tarot vient-il plutôt de l'Egypte ou des Templiers ? Son origine est-elle vraiment orientale alors que les thématiques choisies sont clairement occidentales ? (vous connaissez beaucoup de papes en Orient, vous ?).

Je n'en suis qu'au début, parce que c'était un livre que je picorais aussi, cherchant une information donnée, notamment sur ce qu'il convient de penser des idées préconçues : quel est le tarot "authentique" ? Quelle est la signification des couleurs ? Pourquoi les bâtons, épées, deniers, coupes sont devenus coeur, pique, trèfle et carreaux ? Les couleurs ont-elles un sens ? Comment décide-t-on de créer un "jeu" qui est, en fait un outil de divination ?

Les réponses sont là, même si, rigueur de l'historien l'exige, malgré la beauté du livre, elles ne sont que rarement certaines. Les informations sont donc notées en "certaines", "plus que probables", "probables", "invérifiables", "possiblement fausses", "très certainement fausses", "fausses". Oui, l'autrice joue aussi mais visiblement à d'autres jeux, comme le FU Rpg.

Pour le reste, on y apprend beaucoup. Notamment, là, où j'en suis, au début donc, sur le lien entre le jeu et la divination, car qu'est-ce que jouer, si ce n'est de tester sa fortune ou d'orienter la chance ? (saviez vous, d'ailleurs, que chance vient du nom d'un jeu et que chancer est un verbe ?).
Va prophétiser ailleurs, c'est interdit dans le centre ville !
Avatar de l’utilisateur
Killing Joke
Mystique
Messages : 884
Inscription : mar. mars 14, 2006 8:42 pm

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Killing Joke »

On en parlait un peu dans le sujet corrélé, à partir d'ici :
https://www.casusno.fr/viewtopic.php?p=2070526#p2070526
(il y a le sommaire un peu plus bas, pour ceux qui voudraient voir)
Avatar de l’utilisateur
JPhMM
Banni
Messages : 1440
Inscription : sam. août 20, 2005 10:01 pm
Localisation : Landes

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par JPhMM »

Je suis en train de me noyer, avec délice, dans l'énormissime

Image

préquelle du Prieuré de l'Oranger.
Avatar de l’utilisateur
Erwan G
Envoyé de la Source
Messages : 16948
Inscription : lun. oct. 25, 2004 6:51 pm
Localisation : Grenoble

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Erwan G »

Killing Joke a écrit : mer. mars 22, 2023 9:40 pm On en parlait un peu dans le sujet corrélé, à partir d'ici :
https://www.casusno.fr/viewtopic.php?p=2070526#p2070526
(il y a le sommaire un peu plus bas, pour ceux qui voudraient voir)

C'est un peu une marotte, chez moi, le Tarot, surtout depuis que j'ai compris ce que Jodo a fait avec l'Incal (en bref, il a tiré le Tarot pour en faire une histoire). J'ai lu pas mal de choses et ce livre est, pour l'instant, ce que j'ai trouvé de plus juste sur la question. Comme indiqué dans ma critique, c'est un livre qui pose les faits et qui donne les théories en les classifiant en fonction de leur réalisme historique.

Pour moi, le Tarot de Marseille s'inscrit dans son époque : en 1230/1285 est publié un poème dit le Roman de la rose, qui est également extrêmement symbolique dans sa première partie, imprégné d'alchimie dans sa seconde (d'où les deux dates de publication, puisqu'il y a deux auteurs qui, visiblement, n'ont aucun lien, si ce n'est que le second a fait un addendum au poème du premier). Il permet, je pense, de comprendre un peu plus l'esprit du Moyen-Âge et sa richesse : nous sommes très loin des visions de mon enfance sur un âge purement barbare de reculs dans tous les sens. L'approximation (dans les mesures, les poids...) se justifie par un mode de pensée différent et intéressant : tout n'a pas à être précis, ce qui n'empêche pas la réalisation d'ouvrages de très grande précision (prenons comme exemple les cathédrales et le reste de l'architecture).
Va prophétiser ailleurs, c'est interdit dans le centre ville !
Avatar de l’utilisateur
Highlandjul
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3334
Inscription : lun. avr. 18, 2011 3:19 pm
Localisation : Lille

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Highlandjul »

Inigin a écrit : dim. mars 19, 2023 2:19 pm Je viens de finir le tome 2, il est whaou! :wub:
(Et comme souvent en fantasy, chacun lit ce qu’il veut y lire, mais c’est un bouquin qui suggère autre chose que son premier degré. La fresque des males est un indice, de même que les graphes et stats)
Ah? Tu y as vu/lu quoi?
Avatar de l’utilisateur
Inigin
Dieu des hakamas perdus
Messages : 12477
Inscription : dim. août 02, 2009 7:27 am
Localisation : à droite de Saint-Ex

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Inigin »

Highlandjul a écrit : sam. mars 25, 2023 5:34 pm
Inigin a écrit : dim. mars 19, 2023 2:19 pm Je viens de finir le tome 2, il est whaou! :wub:
(Et comme souvent en fantasy, chacun lit ce qu’il veut y lire, mais c’est un bouquin qui suggère autre chose que son premier degré. La fresque des males est un indice, de même que les graphes et stats)
Ah? Tu y as vu/lu quoi?

Comment une bande de jeunes adultes se mettent à "plein" de cerveaux (genre 4000) pour résoudre un problème insoluble pour une poignée d'adultes (qui ont juste mis en place un système où les pauvres servent de boucliers humains aux riches), utilisant tout ce que la science magique leur fournit (bon et un peu le gros-billisme de l'héroïne, c'est de la fantasy), et... trouvent une solution pérenne (enfin, pérenne sur 2 générations, en théorie. Peut-être. Réponse au livre 3).

Quelqu'un a dit Groupe interenclaves d'étudiants de la (s)Cholomance ? :charmeur
Barde biclassé secrétaire de la Voix de Rokugan

ImageImageImageImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
Highlandjul
Dieu d'après le panthéon
Messages : 3334
Inscription : lun. avr. 18, 2011 3:19 pm
Localisation : Lille

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Highlandjul »

Inigin a écrit : sam. mars 25, 2023 6:29 pm
Highlandjul a écrit : sam. mars 25, 2023 5:34 pm
Inigin a écrit : dim. mars 19, 2023 2:19 pm Je viens de finir le tome 2, il est whaou! :wub:
(Et comme souvent en fantasy, chacun lit ce qu’il veut y lire, mais c’est un bouquin qui suggère autre chose que son premier degré. La fresque des males est un indice, de même que les graphes et stats)
Ah? Tu y as vu/lu quoi?

Comment une bande de jeunes adultes se mettent à "plein" de cerveaux (genre 4000) pour résoudre un problème insoluble pour une poignée d'adultes (qui ont juste mis en place un système où les pauvres servent de boucliers humains aux riches), utilisant tout ce que la science magique leur fournit (bon et un peu le gros-billisme de l'héroïne, c'est de la fantasy), et... trouvent une solution pérenne (enfin, pérenne sur 2 générations, en théorie. Peut-être. Réponse au livre 3).

Quelqu'un a dit Groupe interenclaves d'étudiants de la (s)Cholomance ? :charmeur
Ah oui... Y'a un peu de ça aussi. Mais surtout une description et analyse bien fine des reproductions systémiques des injustices, à mon avis.
Avatar de l’utilisateur
Gridal
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4634
Inscription : jeu. août 17, 2006 8:13 pm

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Gridal »

Deux articles sur le sous-texte sexuel dans Fantômette de Georges Chaulet, écrits par le sociologue Baptiste Coulmont.
Fantômette, héroïne sexuée
Fantômette, héroïne ligotée

Je trouve passionnant d'avoir un éclairage différent sur de telles œuvres, tant qu'on ne tombe pas dans la surinterprétation bien sûr. Bon là pour Fantômette c'est pas vraiment secret, l'aspect BDSM de l'œuvre saute quand même aux yeux quand on a un peu de recul, mais c'est toujours intéressant à étudier. Je range ça à côté de Jean Sidobre, l'illustrateur du Club des cinq et d'Alice détective qui était en parallèle auteur de BD pornographiques ou de la création de Wonder Woman par William Moulton Marston.
Avatar de l’utilisateur
Tybalt (le retour)
Dieu d'après le panthéon
Messages : 7632
Inscription : mer. août 22, 2012 7:33 pm
Contact :

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Tybalt (le retour) »

Le sujet est intéressant, mais c'est fascinant de voir à quel point ces deux billets ne prouvent rien du tout. On voit bien que ce sont des billets de blog et pas de réels articles scientifiques relus par des pairs : l'argumentation manque de solidité.
Ou plutôt, on voit que les romans ont été reçus ou récupérés comme ayant un potentiel érotique voire BDSM (là, il y a des preuves : des témoignages du lectorat), ce qui est un sujet intéressant puisqu'une œuvre est aussi ce que son public en fait. Mais c'est un sujet bien distinct d'un supposé projet de l'autrice, ou d'un caractère "objectivement" érotique de ces histoires.
Ce qui me gêne le plus, de ce côté, est l'absence complète de remise en contexte, notamment par rapport à la littérature antérieure ou contemporaine, jeunesse ou adulte. Parce qu'on parle tout de même d'une série de romans d'aventures qui brassent allègrement les clichés du genre, des clichés dont Chaulet est très loin d'avoir le monopole. Je me souviens d'avoir vu passer le même genre de "soupçon" au sujet des romans de la comtesse de Ségur. Mais n'importe quelle histoire d'aventure voit régulièrement des personnages se faire ficeler. Il doit y avoir des milliers d'histoires de ce genre avant les romans de Chaulet.
D'ailleurs, que je sache, ça arrive aussi très souvent dans la série télé Scoubidou, par exemple, et personne n'a encore soupçonné les scénaristes d'avoir voulu charger leur série d'un potentiel érotique. Que ce genre de scène émoustille une partie du public, oui... mais c'est un peu vrai pour tout, à ce compte-là.
L'affaire manque aussi de remise en contexte par rapport au contexte culturel de l'époque : les châtiments corporels et les punitions (des enfants et des adultes) à l'époque de Chaulet, par exemple. Là, on a tout juste une mention des contraintes (huhu) d'écriture des auteurs jeunesse de l'époque, mais c'est un peu léger.
Bref, des billets amusants et qui peuvent ouvrir le sujet, mais à ne pas prendre comme des démonstrations rigoureuses.
Mes sites : Kosmos (un jdra sur la mythologie grecque qui a lu les auteurs antiques pour vous) ; blog de lectures ; site d'écriture.
Disclameur : j'ai écrit pour "Casus" et "Jdr Mag".
Avatar de l’utilisateur
Gridal
Dieu d'après le panthéon
Messages : 4634
Inscription : jeu. août 17, 2006 8:13 pm

Re: [livres] La Kiki de papier, la Kiki de tous les Kikis ?

Message par Gridal »

Bien sûr que ce ne sont pas des démonstrations rigoureuses, il n'y a aucune preuve. Par contre le sous-texte érotique et sensuel me paraît bien plus évident dans Fantômette que dans Scooby-Doo ou dans Le Club des cinq par exemple. Chaulet l'avoue à demi-mots dans Les Secrets de Fantômette, l'encyclopédie consacrée à la série parue un peu avant sa mort. Il ne pouvait évidemment pas, Bibliothèque rose oblige, être explicite, et ce n'était de toute façon pas le but.

Il adaptait par contre son récit aux illustrations fournies qui étaient, suivant leur auteur, plus ou moins sexualisées.

On peut également dire que Chaulet a été condamné dans les années 60 pour création et diffusion de photographies, de diapositives et de films "contraires aux bonnes mœurs". Sans lien direct avec Fantômette bien sûr, mais en tout cas il était bien créateur de matériel érotique.

Donc, oui, tu as tout à fait raison, il ne faut pas surinterpréter et surtout pas sexualiser à tout va les personnages fictionnels mais le cas de Fantômette me semble très particulier et incomparable à d'autres œuvres de littérature jeunesse de cette époque.
Avatar de l’utilisateur
sherinford
Dieu de sa console
Messages : 7862
Inscription : jeu. oct. 07, 2004 8:36 am
Localisation : Un petit chateau en Belgique

Une prière pour les cimes timides

Message par sherinford »

Dernière lecture:

Image

"Une prière pour les cimes timides" de Becky Chambers.

Ce petit opus est la suite de "Un psaume pour les recyclés sauvages" dont je vous parlais ci-dessus. On continue de suivre le périple de Dex le moine de thé et d'Omphale le robot.

Cette fois, ils rejoignent les territoires humains, et c'est l'occasion de nouvelles rencontres et de nouveaux dialogues savoureux. Cela donne l'occasion à l'autrice d'aborder quelques nouveaux aspects de cette société utopique post-apocalyptique, tout en continuant à se poser des questions existentielles, mais pas trop.

Il y a à nouveau beaucoup d'émotions dans ce petit roman, et si vous avez aimé le premier tome, je ne peux que vous le recommander pour prolonger l'expérience.

J'ai finalement mis le doigt sur ce qui me turlupine dans l'usage du pronom "iel", encore fortement utilisé ici pour qualifier Dex et l'un ou l'autre protagoniste: ce pronom n'aide pas du tout à se faire une image mentale de la personne qu'il décrit. On comprend bien qu'iel se définit comme non binaire, mais on ne sait pas, dans le fond, à quoi iel ressemble.


Lectures de 2023:

Spoiler:
1. "La méthode Ikigai: découvrez votre mission de vie" de Hertor Garcia et Francesc Miralles (8/10).
2. "Ombres et Flammes" de Kevin J. Anderson (8/10).
3. "Un essaim d'acier" de Kevin J. Anderson (6/10).
4. "Education meurtrière" de Naomi Novik (8/10).
5. "Mondes en cendres" de Kevin J. Anderson (6/10).
6. "L'Ange du Chaos" de Michel Robert (8/10).
7. "Les fils des ténèbres" de Dan Simmons (5/10).
8. "Derniers jours d'un monde oublié" de Chris Vuklisevic (6/10).
9. "Le parfum" de Patrick Süskind (10/10).
10. "Promotion funeste" de Naomi Novik (8/10).
11. "Kentucky Straight" de Chris Offutt (6/10).
12. "Iron Widow" de Xiran Jay Zhao (7/10).
13. "Un psaume pour les recyclés sauvages" de Becky Chambers (8/10).
14. "Une prière pour les cimes timides" de Becky Chambers (8/10).
ImageImageImageImageImage
Répondre